DEFIBRILLATION

La défibrillation, appelée aussi choc électrique externe ou cardioversion est le geste médical consistant à faire passer volontairement et de manière brève un courant électrique dans le cœur lorsque celui-ci présente certains troubles du rythme appelés fibrillation, et destiné à rétablir un rythme cardiaque normal.

Les premières tentatives de réanimation par un choc électrique datent de 1788[1], sans que l'on aie naturellement notion du mode de fonctionnement. Le trouble rythmique responsable de la mort subite est suspecté en 1849 par Ludwig et Hoffa[2] et le terme fibrillation est créé par le français Edmé Vulpian en 1874[3].

En 1899, on note qu'on peut induire une fibrillation ventriculaire par des décharges électriques et qu'on peut arrêter cette dernière de même[4].

Carl Wiggers teste un premier système sur l'animal à la fin des années 1940[5].

Claude Beck fait la première défibrillation par courant alternatif avec succès au cours d'une intervention sur le cœur en 1947[6]. Naum Gurvich prouve en 1939 que [7]l'utilisation d'un courant continu est plus efficace et moins dangereux[8]. Cette technique sera largement utilisée par la suite en URSS mais seulement quelques décennies plus tard dans les pays occidentaux. Il teste également le choc biphasique pour la première fois. Il conçoit ainsi le premier défibrillateur externe à partir de 1952.

En 1959, Bernard Lown effectue le premier choc électrique permettant la réduction d'une fibrillation auriculaire[9]. C'est lui qui introduira en occident la technique de la défibrillation par courant continu, utilisé de nos jours.

En 1960 est construit à Paris le premier stimulateur cardiaque externe couplé à un défibrillateur. A la même époque, Bernard Lown est le premier à utiliser la défibrillation pour traiter une tachycardie ventriculaire (en non plus une fibrillation ventriculaire)[10].

En 1966 est construit un système transportable pouvant être mis en palce dans une ambulance et utilisé en dehors de l'hôpital[11]. Les premiers modèles faisaient près de 70 kg, mais passant très vite sous la barre des 5 kg avec les progès de la miniaturisation.

Les premiers défibrillateurs semi-automatiques apparaissent dans les années 1980.